Monuments d'Italie
Index Lexique Plan Aide Contact Retour
Ville :Ferrare
Région : Emilie-Romagne
Monument : Cathédrale Saint-Georges cliquez pour voir la carte de
l'Émilie-Romagne

 




L'Émilie-Romagne comprend deux zones historiquement bien distinctes : l'Émilie et la Romagne. L'Émilie prend son nom de l'antique Via Emilia construite par le consul romain Marcus Aemilius Lepidus. Romagne, en latin Romània, qui est le mot que les Romains employaient pour désigner la région proche de Ravenne.
Par la suite, les deux zones jusqu'à l'unité de l'Italie suivent un parcours historique indépendant de ce découpage géographique. Le nord de l'actuelle région est fédéré par le Duché de Parme créé par Paul III au XVe siècle, Ferrare et Modène sont constituées en duché alors que Bologne dépend des États pontificaux. Même à l'issu des guerres napoléoniennes, les territoires connaissent un parcours individuel, Parme devenant un département français, les autres villes (Modène, Bologne, Ferrare et Reggio) rejoignant la République cispadane.

Référence du texte : Wikipedia


Photos juin 2011

Près de l'hôtel de ville se trouve la cathédrale Saint-Georges, construite par Guglielmo degli Adelardi (mort en 1146) et consacrée en 1135 quand furent achevées la façade principale et les façades latérales romanes. Les arcades de la partie supérieure de la façade sont du XIIIe siècle et l'intérieur fut restauré dans le style baroque à partir de 1712. Le clocher, de style renaissance fut réalisé en 1451-1493 et achevé à la fin du XVIe siècle.

Référence du texte : Wikipedia

Portail ouest
Cliquez sur une zone de la photo pour voir le détail


La cathédrale de Ferrare, dont la construction débuta au XIIe siècle, porte l’empreinte de toutes les époques de l’histoire de Ferrare. Sa façade grandiose, qui se caractérise par sa structure particulière à trois flèches, fut commencée en style roman, qui prévaut dans la partie inférieure: il faut signaler le Saint Georges et les scènes du Nouveau Testament, au-dessus du portail central, oeuvres du sculpteur Nicholaus (1135). La partie supérieure, réalisée quelques décennies plus tard, est de style gothique. Composée d’une succession de petites arcades et de grandes fenêtres ébrasées, elle présente, au-dessus de la loggia centrale, un magnifique Jugement dernier anonyme. L’imposant clocher Renaissance en marbre blanc et rose est une oeuvre (inachevée) attribuée à Leon Battista Alberti. L’abside en brique, aux douces courbes des arcs et aux chapiteaux en marbre, est une oeuvre du grand architecte et urbaniste ferrarais, Biagio Rossetti. La partie latérale qui donne le long de la place Trento Trieste se distingue par deux loggias avec de petites colonnes aux sculptures fantaisistes. La Loggia inférieure était appelée Loggia dei Merciai car elle hébergeait des magasins à partir de la fin du Moyen Âge. Dans la partie médiane, on devine la structure de l’ancienne Porte des Mois, détruite au XVIIIe siècle, dont les sculptures sont en partie conservées au musée de la Cathédrale.
Référence du texte :http://www.ferraraterraeacqua.it


Cliquez pour agrandir

 
Détail bas de la fresque centrale de la porte
 

Coté gauche
Coté droit

Détails des statues sur les montants latéraux gauche et droite de la porte

Détail pignon Nord-Ouest
Détail pignon Sud-Ouest

Façade Sud-ouest
Façade Sud-est
Campanile

Détails des colonnes de la galerie haute de la façade sud



Haut de page

INTERIEUR

Nef vers le coeur
Nef vers l'entrée
Transept depuis le coeur
Autel du transept
Détail, cliquez ici.

Plafonds


Haut de page