FRANCE
Index Plan Contact Retour

Ville :CHARTRES
Département :Eure et Loir
Région : Centre
Monument : Cathédrale Notre-Dame


Chartres est une commune française, préfecture du département d'Eure-et-Loir, dans la région Centre.
Au cœur de la Beauce, riche région agricole céréalière souvent présentée comme le grenier à blé de la France, la ville est célèbre pour sa cathédrale, que Rodin avait nommée « l'Acropole de la France », ainsi que pour ses nombreux pèlerinages. Elle conserve un important patrimoine bâti ancien le long de ruelles médiévales.

Capitale de la Beauce, 96 km au Sud-Ouest de Paris, 42 000 habitants. 
Près de Paris, l'Eure et Loir offre tous les paysages de campagne, massifs forestiers, petites vallées et plan d'eau, plaine de Beauce et collines du Perche. 
Chartres possède la plus belle et la plus grande cathédrale d'Europe, mais il ne faut pas oublier ses églises. Saint Aignan s'appuie sur les remparts de la ville haute et l'abbatiale Saint Pierre, dans la ville basse, possède de magnifiques vitraux. La collégiale Saint Andrée, église désaffectée sert de salle de concert et d'exposition. 
Le musée des beaux-arts, situé dans l'ancien palais épiscopal, à côté de la cathédrale organise des exposition prestigieuses régulièrement. 
Plusieurs belles maisons anciennes s'alignent le long des vieilles rues pavées. De nombreux "tertres" descendent vers la vallée de l'Eure et ses vieux moulins, tanneries, lavoirs et ponts. Des vues magnifiques de la cathédrales sont à découvrir depuis les berges de l'Eure.

Référence du texte : "Guides Voir"; Hachette.
  Pour visiter la ville de Chartres, cliquez la flèche

L'Orgueil désarçonné
Portail sud, baie de gauche,
pilier de droite,
façade sud


Chartres fut durant tout le Moyen-Age l'un des plus grands lieux de pèlerinage. Une tradition forte ancienne veut qu'à l'emplacement même de la cathédrale, cent ans avant la naissance du Christ ait existé une grotte où l'on vénérait en secret une vierge portant un enfant. Dédiée au culte marial, la cathédrale abritait un voile attribué à la Vierge Marie, connu également sous le nom de " Sainte Chemise ", portée lors de la naissance du Christ. La légende rapporte que l'évêque Gantelme déploya cette relique devant les armées de Rollon (911). A sa vue, les forces normandes s'enfuirent et le siège fut levé. Les nombreux miracles accomplis amenèrent une foule considérable de pèlerins et ainsi les deniers qui permirent l'édification de la cathédrale actuelle.
Après un terrible incendie qui ravagea en 1194 l'édifice précédent, la construction de cette cathédrale monumentale fut entreprise. En 1220, l'édifice fut voûté. En 1260, les tours et les porches achevés, la cathédrale dédiée à Notre-Dame fut consacrée en grande pompe.

Référence du texte : http://www.patrimoinedefrance.org




Haut de page




Cette image provient de : wikipedia.org
La hauteur sous voûte : 37.50 m
La hauteur du sol au faîte de la toiture : 51 m
La hauteur du clocher vieux : 105 m
La hauteur du clocher neuf : 115 m
La longueur de la nef : 44 m
La longueur du chœur : 37 m
La longueur du transept : 14 m
La longueur du déambulatoire : 18 m
La longueur de l’avant nef : 17 m
La longueur totale : 130 m
La largeur de la nef : 16.40 m
La largeur avec les bas-côtés : 33 m
La largeur du transept : 65 m
La largeur du chœur avec les bas-côtés : 47 m
La largeur de la façade Ouest : 48 m (dont le portail Royal : 15 m)
La largeur de chacun des porches nord ou sud : 40 m


ORIENTATION
L’orientation de la cathédrale de Chartres est selon un axe Sud-Ouest Nord-Est.
Il est à noter que c’est celle de la plupart des églises dans lesquelles on trouve des Vierges Noires.
La cathédrale est donc orientée non pas vers l’Orient, mais dans l’axe du solstice d’été, le 21 juin lorsque le soleil se lève à l’apogée d’un cycle annuel. A partir de cette date, les jours raccourciront. Angle Nord-Est bien connu pour être celui des inaugurations...entre autres.
Début de nouveau cycle, renouveau de la vie.
Vieilles observations qui ont amenées les hommes à commémorer ce « passage » par des fêtes en « passant » par dessus le feu ou en enflammant des roues de pailles.
Roue, cycle …
Moment de l’année où les paysans négociaient leur contrat de travail pour l’année nouvelle.
Commémorations connues plus tard sous le nom de Saint Jean, puisque la fête de Saint Jean-Baptiste est le 24 juin.
Il est intéressant de remarquer que le nord de la France présente un ensemble de cathédrales des 12èmes et 13èmes siècles, toutes dédiées à Notre-Dame, dont la disposition rappelle celle des étoiles de la Constellation de la Vierge, telle qu’elle devait être au moment de la naissance de Jésus.  (1)
(1) Les mystères de la cathédrale de Chartres de Louis Charpentier. Editions Robert Laffont
LES CHIFFRES SYMBOLIQUES
Le nombre sept a présidé à la construction de la Cathédrale.
Sept chapelles absidiales,
Sept travées dans la nef
Sept travées du transept dans sa totalité
A l’époque on parle des sept planètes du Cosmos et la Cathédrale est la projection sur terre de ce qui est dans le ciel.
Les nombres trois, quatre, sept, dix, douze, quatorze et vingt-quatre sont également représentés.
Sept est un nombre sacré puisque le monde a été créé en sept jours.
C’est surtout celui de la Vierge, la « pietas », relié aux sept dons du Saint-Esprit visibles au vitrail de l’Arbre de Jessé.
Dix est la somme de 1+2+3+4 connu des anciens sous le nom de Tetrakthys. C’est le nombre parfait selon Pythagore représenté à la Porte de la Vierge.
Est-ce pour cela que le nombre de statues aux ébrasements du portail central était de dix ?
Les deux apôtres en retrait n’ont pas d’autre origine.
Douze, résultat du produit de trois par quatre, est le nombre des Apôtres.
Quatorze, somme de dix et quatre est également le double de sept.
C’est selon l’Evangile de Saint Matthieu le nombre de générations dans la généalogie d’Abraham à David . Jésus-Christ y est dit fils de David, à la fin de trois séries de quatorze générations.
Vingt-quatre, deux fois douze est représenté par les vieillards de l’Apocalypse.

Référence du texte : http://cathedrale.chartres.free.fr


Haut de page




La façade occidentale (sud-ouest)
de la cathédrale
(milieu du XIIe siècle)

Vue en venant de
la place des Epars
Façade occidentale
Portail royal
Tympan nord
Tympan du centre
Tympan sud
Détails des statues des portes de gauche à droite ( nord - sud )

Façade et détail rosace
Partie haute centrale
Labyrinthe


Haut de page


 

 

La façade sud de la cathédrale
(début du XIIIe siècle)

Façade sud
Coté sud-ouest
Portail sud
Chapelle St Piat
sud-est
Tour sud
Tour sud , détail
L'ange au cadran
L'asne qui vielle
Détail des statues coté sud-ouest, de gauche à droite de l'ouest à l'est

Vitrail de la chapelle Vendôme (XVe siècle)
Statues bordant le vitrail

Statues du coté ouest
du portail sud


Haut de page




Le portail sud
(début du XIIIe siècle)

Coté ouest
Centre
Coté est
gauche centre droit
gauche droit
gauche centre droit
gauche droit


Haut de page




La façade est de la cathédrale

Façade est
Façade est , détail vitraux


Haut de page




La façade nord de la cathédrale
(début du XIIIe siècle)

Façade nord

Le portail nord
(début du XIIIe siècle)

Coté est
Centre
Coté ouest

   
Gauche Droite Gauche    
   
    Droite Gauche Droite

Statuaire autour du portail nord

Le pavillon de l'horloge



Haut de page




Les toits de la cathédrale

Ange de la pointe
est du toit

Arcs-boutants de la façade nord

Statues et gargouilles de la façade nord

 
Tour d'angle
Chapelle St PIAT

Pour visiter l'intérieur, cliquez la flèche


Haut de page